Tuto pochette passepoilée

Alors oui, vous allez me dire, encore une pochette ? Ce n’est pas seulement une pochette, c’est une pochette qui va vous apprendre à coudre du passepoil sans avoir peur, et en réussissant à tous les coups. Et puis, soyons honnête, on a jamais assez de pochettes dans son sac non ? Parce qu’une pochette peut être une trousse, une poche de plus dans votre sac, ou juste un chouette cadeau à offrir ! 

Si jamais vous avez envie d’emporter ce tuto partout avec vous, il va bientôt être disponible en vente en PDF, comme bien d’autres tutos et bien d’autres surprises !

Vous allez être fier de votre ouvrage, vous allez coudre une fermeture à glissière et un passepoil, c’est beau non ? Allez c’est parti !

Le patron

Pour cet ouvrage, vous avez besoin :

  • Deux tissus différents (un tissu et une doublure).
  • 1 fermeture de 20 cm (ou plus si vous voulez agrandir le patron).
  • 1 passepoil.
  • Votre machine à coudre.
  • Tous vos accessoires préférés pour coudre (ciseaux, épingles, règle, etc).
  • Toute votre bonne humeur et votre  motivation !

J’ai choisi un zip de 20 cm, donc j’ai créé un patron à partir de cette mesure, mais vous pouvez adapter le patron à la fermeture que vous avez sous la main, il suffit d’ajouter 2 cm de valeur de couture à la longueur de votre fermeture.

Tracer directement vos patronages sur votre tissu ou sur une feuille en premier temps pour pouvoir reproduire à l’infini cette pochette.

Astuces coutures : Quelle est la différence entre un patron et un patronage ? Dans un patron, on doit ajouter les valeurs de couture, un patronage a les valeurs de couture incluses. Avec un patronage, on pose directement le papier sur le tissu et on le coupe directement !

tuto-pochette-passepoil-couturz

tuto-couture-pochette-passe-poil-fermeture

1 ère étape :  coudre le passepoil

C’est parti, on se relève les manches, on a peur de rien, et on va coudre le passepoil.

On commence par prendre l’élément qui mesure 12 par 22 cm.

Ensuite, on va épingler notre passepoil contre l’endroit de notre tissu. Un dispose le passepoil sur le bord du tissu, avec le boudin côté tissu et non au bord, comme sur la photo ci-dessus. 

Le passepoil est un biais avec un cordon à l’intérieur, ce cordon est cousu au biais, c’est sur cette couture que l’on va coudre.

On va donc coudre sur la couture du passepoil, donc on coud directement sur le passepoil.

Astuce couture : pour réaliser cette couture, vous pouvez changer de pied presseur et mettre un pied presseur pour fermeture à glissière de façon à faciliter et aligner votre couture exactement sur la couture existante. 

Une fois que cette couture est faite. On va prendre notre élément qui mesure 7 par 22 cm.

On prend le passepoil en sandwich et on va coudre sur la couture qu’on vient d’effectuer.

Si on a cousu exactement toujours sur la même couture, notre passepoil aura uniquement le boudin qui dépasse. Je préfère coudre le passepoil en deux coutures, pour être sûr de mon coup, plutôt que d’essayer de le faire en une fois, et qu’on voit la couture du passepoil dépasser de mon assemblage. 

2ème étape : la fermeture à glissière

Comme pour le tuto de la pochette en volume ou le tuto pour la pochette plate, la fermeture éclair va être coudre de la même manière. Peut être pas très originale, mais je trouve que c’est la meilleure version, alors pourquoi changer ? 

Nous allons donc prendre notre devant de pochette, et disposer le zip endroit contre endroit, puis on va disposer la doublure sur l’envers de notre fermeture. Elle est donc prise en sandwich et nous allons coudre à 0.5 mm du bord. 

Une fois cette couture faite, on va repasser votre tissu pour faire une surpiqûre et renforcer la première couture. Comme on peut le voir sur les photos, le tissu devant est d’un côté et la doublure est de l’autre, de façon à ce que la surpiqûre ne se voit pas à l’intérieur de la pochette.

Astuce couture : pour la surpiqûre, aligner votre fermeture à votre pied presseur, elle va guider votre surpiqûre pour que celle-ci soit la plus droite possible. 

Simplifier vous la vie : n’oublier pas, le curseur du zip ne doit pas vous gêner, avant qu’il n’arrive sous votre pied presseur et face dériver votre surpiqûre, planter votre aiguille, lever votre pied presseur, et ouvrez la fermeture de façon à ce que votre curseur ne vous gêne jamais ! Tout est montré sur cette vidéo.

Bien ! On est d’accord qu’on a fini un côté de notre pochette ? Alors on prend son courage à deux mains et on fait exactement les deux même opération de l’autre côté. 

On coud donc la fermeture en sandwich avec le dos de la pochette et la doublure, puis on surpique pour que la pochette puisse avoir une durée de vie infinie (enfin, presque !).

3ème étape : Former notre pochette

On va maintenant ouvrir la fermeture, parce que si on oublie, on va avoir un peu de mal à retourner notre pochette tout à l’heure. Allez hop, on ouvre le zip. 

Une fois votre fermeture ouverte, vous allez mettre endroit contre endroit la totalité de votre pochette, je m’explique : épingler endroit contre endroit le devant et le dos de votre pochette, faites de même pour votre doublure.

Nous allons maintenant coudre à 1cm du bord de notre rectangle. En effet, on va commencer à coudre en bas de la doublure et finir en bas de la doublure en laissant une ouverture pour pouvoir ensuite retourner votre pochette.

Astuce couture : n’oubliez pas, vous allez croiser 4 angles, donc, à chaque angle, planter votre aiguille, lever votre pied presseur, pivoter votre tissu, baisser le pied presseur, et c’est reparti pour un tour ! Si vous voulez, j’ai fait une vidéo pour vous expliquer comment coudre des angles, retrouvez la ici.

4ème étape : Retourner votre pochette

Votre couture est faite, n’oubliez pas de vous féliciter régulièrement, c’est bon pour la santé et pour la reconnaissance. Maintenant, prenez vos petits ciseaux pour dégarnir les angles, c’est importante pour avoir de beaux angles dans votre pochette.

Retournez ensuite votre pochette, allez, c’est parti, on a pas peur !

tuto-couture-pochette-passe-poil-fermeture

Astuce couture : le plus simple pour retourner une création c’est de mettre deux doigts dans l’ouverture de la doublure et d’aller chercher l’autre bout de la pochette, puis de tirer petit à petit.

5ème étape : Fermer la pochette

On se rend compte que notre pochette à vraiment presque finie, il reste une dernière couture, et pas des moindre, fermer votre pochette, parce que si on oubli, on peut vite perdre des petits objets que l’on met à l’intérieur, vous me direz, cela peut créer une pochette magique, mais ce n’est pas notre but. 

Nous sommes ici confrontés à deux clans, le premier est le clan rapide, comme j’ai fait sur cette pochette, c’est une couture nervure que l’on va faire en bas de doublure pour fermer le trou dans la doublure de votre pochette. Le deuxième clan est le clan des passionnés de couture à la main, car on peut aussi réaliser un point invisible pour fermer votre pochette de façon à ce que ça ne se voit pas. 

Si jamais vous avez envie de savoir faire le point invisible, cette vidéo est faite pour vous !

6ème étape : se féliciter !

C’est parti pour vous féliciter, quand même, vous venez de réaliser une pochette avec une fermeture et un passepoil, et ça ce n’est pas rien, alors soyez fier de vous !

Vous pouvez modifier cette pochette comme vous avez envie, vous pouvez coudre du passepoil sur le devant comme sur le dos de votre pochette, la faire plus grande, plus petite, maintenant que vous savez la faire, vous pouvez l’adapter à toutes vos envies, laissez parler votre créativité et cousez, c’est ça qui est bien avec le diy !

Partager vos créations sur instagram en me taguant ou avec le #encouturesimone, non seulement j’adore voir vos création, mais je partage systématiquement pour que tout le monde puisse en profiter !

Retrouvez moi aussi sur facebook ou inscrivez-vous à ma newsletter pour ne jamais rien louper.

Merci pour tout et à bientôt pour de nouvelles aventures couturesques !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

MENU

Plan du Site | Mentions légales