Couture et lifestyle à travers le monde

Comment choisir son patron ?

Comment bien choisir son patron ?

C’est dimanche, on se connecte sur un blog couture. Votre machine est prête, vous vous lancez dans la confection de vêtements. Alors on opte pour un patron tout fait. Normal, parce que c’est très dur de le fabriquer soi-même, surtout quand on débute..

Tout est prêt, votre atelier de couture est fait, vous avez déjà fait des housses de coussin pour tous les amies, des petits vides poches pour toutes les cousines, des sacs à main pour vous… Vous commencez à vous perfectionner et à déborder d’idées créatives. Votre machine à coudre n’a tout simplement plus de secret pour vous…

Tous les cours de couture sont pris, les techniques de couture sont vues, les outils de coupe sont achetés, c’est à vous de vous lancer seul dans le grand bain du prêt à porter ! C’est vrai que ça fait plusieurs fois, que vous voyez des petits hauts ou des patrons de jupes, passer sur votre fil d’actualité Pinterest et qui vous attirent l’oeil…

Quand j’avais mon café couture, j’avais vraiment envie de tester tous les patrons qui existent des magazines de couture, comme les autres.. Malheureusement, pas le temps !

Alors on relève nos manches, on prend son courage à deux mains, et c’est parti pour confectionner un premier vrai vêtement !

Mais comment on utilise un patron ?

Quand on apprend à coudre, en premier lieu, il faut savoir si on utilise un patron ou un patronage. Un patron n’a pas les valeurs de couture incluses, alors qu’un patronage oui. Donc, avec un patronage, on épingle, et on n’a plus qu’à couper ! Avec un patron, il faut épingler, ajouter à la craie tailleur 1 cm de valeur de couture tout autour du patron, puis couper le tissu.  

Ensuite, la plupart du temps, il faut reporter le patron sur du papier, avant de l’épingler sur votre tissu. Car les patrons sont généralement vendus par plaques, et tous sont superposés. On peut prendre du calque, du papier cuisson, du craft blanc, du papier de soie, du papier à patron ou décalquer avec une roulette et du papier carbone ! Personnellement je trouve que le craft blanc est solide et qu’on voit bien à travers pour tracer, mais chacun ses préférences ! Pour vos patrons chouchous, on peut même les reproduire sur des feuilles cansons pour qu’ils durent plus longtemps !

Une fois le patron prêt

Bien sûr avant de découper le tissu, le mieux est de le laver. Je sais, j’imagine bien vos têtes pas contentes du tout d’apprendre cette nouvelle. La vie n’est pas toujours rose !

Alors on fait une machine de tous nos coupons, juste après les avoir achetés, comme ça, c’est fait, et on n’en parle plus ! Pour celles qui ont craqué sur tout un rouleau, ou ont des super commandes, deux solutions :

  • on découpe ces coupons avant puis on les lave.
  • Sinon, on « décati » bien notre tissu. C’est à dire qu’on va repasser notre tissu avec beaucoup de vapeur. Si il doit rétrécir, il va le faire à ce moment là.

Une fois le tissus lavé et repassé, le patron décalqué et épinglé, les valeurs de couture tracée, on prend nos ciseaux et on peut enfin couper notre tissu adoré.   

Les patrons, en magazine, à l’unité, en livre ?

Comme pour tout, on a l’embarras du choix !

Les idées créatives fusent, une jupe droite, une jupe trapèze, une robe trapèze, quels modèles de robes choisir ? Alors il faut savoir, que pour les débutantes, commencer par une jupe ou un petit haut sans manches, est le plus facile. Parce que l’emmanchure est une des parties les plus compliquées à coudre du vêtement, on oubli le patron de veste pour une première. A choisir, si vous aimez vraiment les manches, optez plus pour un top à manche raglan ou une cape.

Ensuite on prend ses mensurations, car dans chaque patron il y a un tableau de mesures pour voir savoir à quelle taille on correspond. Bien sûr, personne ne rentre pile-poil dans une seule case. Ce serait bien trop facile d’avoir directement sa taille réelle ! Mais il est important de se faire aider pour la prise de mesures si vous faites un vêtement pour vous, car faire ça seule, n’est vraiment pas pratique !

Les différentes marques :

Comme pour comment choisir sa machine à coudre ou acheter du tissus, choisir son patron va aussi être une question de prix. Les patrons à l’unité coûtent de 10 à 25 euros pièce.

Les livres de couture :

En moyenne, dans tous ces livres, il y a de 5 à 20 patrons par livre, qui vont de la taille 36 au 44.

C’est vrai que pour les livres de patrons comme ça, j’ai une super préférence pour les japonais. Je trouve que les Japonais sont les rois du patron ! Petit problème, il y a pas mal de livres non traduits, alors on peut toujours s’en sortir avec les schéma si on est déjà un peu confirmée. Sinon, on commence pour un livre en français et on verra plus tard pour apprendre le japonais !

Les magazines de couture :

Il faut aussi rester vigilant et avoir les yeux partout, car la couture revient en force et beaucoup de magazines de mode se mettent à faire des numéros spéciaux couture DIY et patron de couture !

Les magazines de couture contenant des patrons sont vraiment très bons rapport qualité/prix. Il y en aura pour tous les goûts, couturière débutante ou confirmée. Chaque mois on peut tomber sur un coup de cœur, que ce soit pour enfant, pour femme ou pour homme !

Dans vos merceries préférées et vos magasins de tissus, vous pouvez trouver tous ces patrons et vous faire conseiller avec le sourire (ou non, cela dépendra de l’humeur de la vendeuse !). Sinon, sans humeur, vous pourrez trouver des patrons dans toutes les merceries en ligne et sites de vente de tissus !

Pour les fouineuses d’internet, instagram ou pinterest, il existe aussi des patrons coutures gratuits à télécharger Bien sûr, c’est mieux d’avoir une imprimante chez vous dans ce cas. Mais parfois cela peut vraiment valoir le coup !

C’est bien de tout tester !

Quand on teste une nouvelle marque de patrons, je conseille toujours de faire un petit essayage à mis parcours. D’une, pour se rendre compte du rendu de nos coutures, et de deux pour voir si cela nous va. Si vous cousez pour une amie, de un vous êtes super sympas, et de deux vous pouvez faire l’essayage sur votre mannequin de couture !

Bien sûr, tout ce qui est indiqué sur le patron, repères, cran, est utile à reproduire. Cela va vous aider tout au long de votre réalisation à savoir si vous êtes dans la bonne direction.

 

Je n’ai pas testé toutes ces marques évidemment, mais dès que j’en testerai une nouvelle, vous serez les premières informées ! Mais je trouve que Burda est très accessible niveau prix, par contre l’essayage en milieu de création est indispensable, car la marque taille grand, et on n’apprécie que moyennement de se retrouver avec un sac à patates plutôt qu’une robe. Mais si l’on vérifie, tout devrait bien se passer.

Je dois vous avouer que j’ai un gros coup de cœur pour la République du chiffon, autant pour les robes, que pour les combinaisons ou les vestes, cette marque ne m’a jamais déçue, au contraire, je les adore !

Alors à vos machines, à vos patrons, prêtes ? Cousez, brodez, pliez, customisez !

Votre robe d’été sera cousue main !

Et si vous avez encore deux minutes entre deux ateliers de couture, vous me direz quelles marques vous préférez vous hein ? Parce que j’adore vos avis !

Bisous, cousette, biais, fil à coudre, aisance, et amour !

Laisser un commentaire

Fermer le menu