Couture et lifestyle à travers le monde

San Pedro La Laguna

San Pedro de la Laguna

J’avais vu qu’au bord du Lac Atitlan, au Guatemala, il y avait beaucoup de tisseuses. Google m’avait fait voir qu’à San Pedro, la vie avait l’air belle, et un air d’artisanat y planait. Nous avons donc opté pour ce petit village.
Nous voilà sur la route encore une fois, de Antigua Guatemala à Panajachel en 3 heures de shuttle puis une balade en barque d’une demie-heure pour rencontrer, ce qui allait devenir mon nouveau village coup de cœur.

 

La mauvaise surprise

Quand on voyage, on réserve des auberges de jeunesse, des airbnb, sans savoir trop ce qui nous attend. Je lis les commentaires avec attention, mais je me rends compte que tous les voyageurs n’ont ni les mêmes goûts, ni les mêmes attentes. Heureusement, sinon la vie serait ennuyeuse, mais il y a parfois des moments où ça surprend.
Notre hôte de Airbnb est venu nous chercher à l’embarcadère de San Pedro, nous prenons un tuk-tuk en direction de sa maison. Et bien, sa maison, c’est vite dit.
C’était une cabane dans laquelle il dormait avec 4 chiens. Nous, nous avions un petit appartement au rez-de-chaussée, tout était entièrement ouvert et sans moustiquaire. Je commence à sourciller sans trop. On verra la suite. Il nous fait la visite, rapide, efficace, et s’en va. Nous refaisons à deux, l’état des lieux. C’est là que nous avons découvert que la wifi ne fonctionnait pas. Déjà premier couac pour nous qui, sans la wifi, ne pouvons travailler. Je découvre ensuite une araignée sur le mur, mais pas l’araignée comme vous l’imaginez. Non, cette araignée qui est non seulement noire, pattes épaisses, poilues et qui a à peu près la taille d’un crabe. Baptiste la tue, et part aux toilettes. J’étais tétanisée ( il faut dire que je suis un tantinet arachnophobe). Il sort des toilettes 2 secondes plus tard, me regarde, et me dit : « Ne t’inquiète pas ». Je le vois prendre un balai, partir dans les toilettes, se battre de loin, retourner chercher une chaussure, repartir aux toilettes. Ça dure cette histoire, je me fais tout un film. Je suis debout, en plein milieu du salon, je ne sais pas comment réagir. Il sort des toilettes en me disant : « Celle qui était dans la cuisine était toute petite comparée à celle-là ». Bien, on prend nos affaires, sans wifi et avec cette cohabitation avec des araignées, ce n’est pas possible pour moi. Je ne dois pas être une aventurière.

La bonne surprise

Nous avions retrouvé nos chers Quevala dans ce joli village. Ils avaient rencontré la famille des Goutatou, une famille qui finissait son tour du monde et qui semblait avoir toujours les bons plans. Ils nous ont donc proposé de venir profiter de leur hôtel, il restait une chambre à côté d’eux, en face du lac. C’était inespéré, et inattendu. Mais ça tombait parfaitement bien et je dois dire que cette famille nous a sauvé ce périple. Nous avons donc été voisins pendant deux jours. C’est aussi grâce à eux que j’ai découvert l’atelier des femmes artisanes. En bref, une bonne rencontre. Tout ça, grâce aux Quevala, vraiment cette famille-là ne nous apporte que du bien !

Le volcan

S’il y a bien une chose qui rend Baptiste tout foufou, c’est une randonnée ! Nous étions au pied d’un volcan, c’était l’occasion ! Une grande première pour moi qui ne suis jamais montée plus loin que Garin dans les Pyrénées ! Un volcan à plus de 3000 m d’altitude. C’était l’anniversaire de Stephanie, et nous avions décidé de le monter tous ensemble. Un guide, 6 heures du matin, et c’était parti.
Et bien, nous l’avons fait, 3 heures 30 de montée, 2 heures 30 de descente. Moi qui montais des tonnes d’escaliers à la salle de sport, je ne faisais pas ma belle. Mais nous l’avons fait à notre rythme, et puis les vues dans les différents palliers de la montée sont toutes extraordinaires. La descente m’a par contre paru interminable. J’ai fini les jambes tétanisées. Et j’ai passé trois jours à marcher comme un robot, mais ça, ça a fait marrer tout le monde, alors ça passait.

La ville

A San Pedro, il n’y a pas grand-chose à faire, ni à voir d’ailleurs. C’est un petit village où on peut se balader en toute tranquillité. Entre marché, petits commerces et beaucoup de restaurants.
Se baigner dans le lac est super agréable, c’est la salle de bains de bon nombre d’entre eux. Ils viennent laver leur linge, se raser, se doucher. C’est drôle. L’ambiance est bonne. Les gens sont tous gentils, ils aiment partager, apprendre des autres, échanger. Ce fut une semaine hors du temps, à prendre le temps. Se baigner dans un lac, ça aussi, c’était une première fois. Une sensation tellement agréable. J’ai adoré cette semaine de tranquillité. San Pedro m’a en plus réservé des surprises…

Laisser un commentaire

Fermer le menu