Couture et lifestyle à travers le monde

Dictionnaire de la couture

L’explication de tous ces mots inconnus

C’est vrai que parfois les couturières parlent entre elles, et vous, vous êtes à côté à vous demander quel est ce charabia. Et bien, je vais essayer de rendre tout ça un peu plus clair. Je me souviens durant ma première année de couture, il n’était pas toujours facile de retenir tous les mots. Ensuite, lorsque nous sortions avec mon ami Anthony, et que nous parlions, mes amis me regardaient avec interrogation !

Être couturière c’est aussi savoir parler le langage de la couture. Les petites différences entre un mot et un autre sont parfois subtiles mais bonnes à savoir !

La machine à coudre et ses subtilités

Vous êtes débutante, vous prenez votre premier cours de couture et là, la professeur vous demande d’enfiler la machine en faisant passer le fil dans les guides fils, puis dans le chas de l’aiguille. Hum… mais que veut-elle dire ?

Guide fil : Les guides fil sont tous les petits crochets dans lesquels passe le fil avant d’arriver à l’aiguille.

Le chas : le chas est tout simplement le trou de l’aiguille. On enfile le fil d’avant en arrière dans sa machine.

Le pied presseur : appelé aussi pied de biche, c’est le pied qu’il faut descendre avant de coudre. Il permet de maintenir le tissu sur les griffes de la machine pour faire avancer le tissu presque tout seul !

Les griffes : ce sont ces petits piques qui dépassent en dessous du pied presseur, elles font une rotation pour permettre de faire avancer le tissus.

La bobine : c’est avec elle que nous allons enfiler la machine !

La canettte : c’est cette toute petite bobine de fil qui se trouve en dessous des griffes. La bobine et la canette forment un nœud à chaque fois que l’aiguille descend. C’est ce qui forme un point !

Le volant : le volant est le cercle qui se trouve à droite de votre machine. Bouger le volant manuellement permet de coudre lentement. Il permet aussi d’enfoncer votre aiguille ou de la relever. Il se tourne toujours vers vous (quand vous êtes devant votre machine ! ).

 

Les différents points de couture machine

On entend toujours beaucoup de choses, on hausse la tête en souriant comme si on avait compris, alors qu’en fait, pas du tout ! Je vais essayer de vous éclairer un peu !

Point droit : c’est Le point qu’on utilise pour tout. C’est le point le plus utilisé, il permet d’assembler, de surpiquer, de coulisser ( promis je vous explique ça après !).

Point zig-zag : comme son nom l’indique, c’est un point qui fait des zig-zag. Il peut être utilisé pour surfiler un tissu si vous n’avez pas de sur-fileuse. Il peut aussi être utilisé pour coudre des tissus élasthanne car le zig-zag permet de garder élasticité du tissu. Si vous l’utilisez comme un point décoratif, il peut aussi être très joli !

Boutonnière : c’est ce qui permet au bouton de passer pour pouvoir fermer une veste par exemple. Le point de boutonnière est très serré et il faudra venir l’inciser au milieu de façon à l’ouvrir pour laisser passer le bouton !

 

Les différentes machines

Avoir une machine à coudre c’est déjà super. Mais on entend souvent parler de différentes machines sans savoir à quoi elles servent vraiment. Bien entendu, ce sont des machines plus chères, et donc un investissement supplémentaire. Or, quand on apprend à coudre, on n’a pas toujours le budget ! Il y a, cela dit, des ateliers où des machines sont en location, et ça peut valoir le coup de les tester pour connaître vraiment leur utilité !

Sur-fileuse : la sur-fileuse a une aiguille et 3 fils. Elle permet de rendre vos bords tout propres. On dit : surfiler les bords, pour avoir une jolie finition.

Surjeteuse : elle a deux aiguilles et 4 fils. Elle permet d’assembler les coutures tout en donnant une propreté au bord. Elle est souvent utilisée pour des tissus très élasthannes.

C’est bon à savoir : une surjeteuse peut être une surfileuse et inversement ! Souvent cette machine est la même, vous ajoutez une aiguille lorsque vous voulez surjeter, vous enlevez une aiguille lorsque vous voulez surfiler, et le tour est joué !

Recouvreuse : la recouvreuse est une machine que l’on voit peut, et pourtant sa fonctionnalité est totalement géniale ! C’est aussi parce qu’elle est géniale que son prix est très élevé. Elle permet de faire des remplis sur tous vos tissus. Généralement utilisée pour les maillots, tee-shirt, et autres. Elle vous permet de pouvoir coudre tout ! Elle fait des finitions parfaites !

 

Dans la boite à couture, il y a des inconnus ?

Vous avez votre boîte à couture remplie et vous en êtes fière ! Y a-t-il des subtilités de langage qui auraient pu vous échapper ?

Fermeture à glissière : on ne dit pas fermeture éclair mais bien fermeture à glissière. La fermeture éclair est une marque (je me souviens que je me faisais taper sur les doigts par ma professeur de couture la première année !).

F.A.G :

  • Fermeture à glissière que l’on connaît tous.
  • Celle qui est invisible (pour une robe c’est l’idéal).
  • Fermeture à glissière séparable (pour une veste).

Une paire de ciseaux : on ne doit pas chercher des mots compliqués pour tout, parfois il faut appeler un chat un chat !

Mêtre ruban : le mètre ruban n’est pas un ruban décoratif. C’est un ruban gradé qui permet la prise de mesures.

Épingle : une épingle permet de fixer deux tissus ensemble ou de fixer le patron sur le tissu. Elle n’a pas de chas à la différence de l’aiguille.

Découvite : coudre c’est aussi découdre. Et quand on débute, ce petit ustensile peut nous faciliter la vie quand on a mal cousu !

 

 

 

Les mots techniques

Il y a des mots que l’on connaît tous, et il y a ceux qu’il est bon de connaître. Quand on est en train de confectionner un habit, c’est important de savoir comment s’appelle chaque détail !

Bâtir : avant cela se disait « faufiler », maintenant on dit bâtir. Bâtir c’est permettre de « pré-coudre » son vêtement. C’est en général un point à la main,  même s’il peut se coudre en machine à point très grand. On bâtit des coutures difficiles pour être sûr de les réussir du premier coup (bâtir c’est aussi s’économiser du temps pour moins découdre!).

Cranter : c’est faire des petites entailles dans la valeur de couture pour permettre au tissu de se moduler. On crante ce qui est arrondi.

Dégarnir : dégarnir les angles permet de découper le petit triangle de l’angle. Cela permet d’avoir moins d’épaisseur quand on retourne l’ouvrage et donc d’avoir un bel angle.

Valeur de couture : appelée aussi marge de couture, c’est la distance entre la couture et le bord du tissu. C’est le tissu qui reste à l’intérieur du vêtement..

Patron : c’est le vêtement à plat. On pose le patron sur le tissu pour ensuite le découper. Le patron n’inclue pas les valeurs de couture !

Patronnage : à la différence du patron, le patronnage inclut les valeurs de couture. Vous n’avez qu’à épingler et couper directement au ras du patronnage.

Décatir : c’est repasser votre tissu avec de la vapeur. Le tissu est donc humidifié sans trop l’être, mais s’il doit rétrécir, il va le faire à ce moment là. Il est toujours bon de décatir son tissu avant chaque utilisation. Parce que le fer à repasser est le meilleur ami de la couturière !

 

Promis après j’arrête !

Emmanchure : c’est la couture qui sépare la manche de l’épaule. C’est une des coutures les plus complexes car normalement pour avoir une belle manche, il faut que la manche soit 10 cm plus grande que l’emmanchure.

Encolure : c’est la finition de bord du col. Une encolure peut être ronde, en V, carrée, à vos souhaits !

Ourlet : un ourlet est une finition. C’est replier deux fois le tissu avant de le coudre.

Rempli : un rempli est une finition comme l’ourlet. La seule différence c’est que le rempli n’est replié qu’une fois alors que l’ourlet deux.

Endroit contre endroit : le tissu à un endroit et un envers. Lorsqu’on fait un assemblage, on place le tissu endroit contre endroit pour que la couture soit à l’intérieur.

Il y aurait encore tellement de choses à vous expliquer ! Mais je ne veux pas vous abrutir non plus, alors on va s’arrêter là pour aujourd’hui. Je ferai un deuxième article pour vous expliquer la couture anglaise, la couture ouverte, le coulissage, enfin tout ça tout ça quoi !

La couture est tellement intéressante que même ces mots sont séduisants je trouve, et puis c’est quand même classe de dire dans une conversation « très jolie encolure Mireille ! », vous ne trouvez pas ?

Et vous quels mots aimez-vous ? La langue française nous offre tellement de possibilité, quels sont vos préférés ?

Bisous, paillettes, couture ouverte, thermocollant, coeur avec les mains !

 

Cet article a 2 commentaires

  1. A nos premieres annees ! (coeur)

Laisser un commentaire

Fermer le menu