Couture et lifestyle à travers le monde

Musée Frida Kahlo

La maison bleue

C’est ce que j’appelle “faire une exposition par procuration”. Frida Kahlo est une artiste mexicaine que ma sœur aime particulièrement. J’avais l’obligation (même si l’envie était présente pour moi aussi) d’aller voir la casa azul pour elle. C’est son rêve, alors je le vis par procuration.

Alors après 11 heures de bus, de Oaxaca à Mexico City, une des premières choses que j’ai faite, c’est l’ouverture de la maison azul. Mieux vaut le savoir, on est arrivé plus d’une heure à l’avance. Quand le musée a ouvert la queue faisait à peu près 1km.

La première pièce

Voir des peintures de Frida en vrai, ça donne des frissons. Le premier tableau, c’est celui de son père Guillermo. J’adore, et l’artiste peintre qu’est madame Kahlo est juste fantastique. Non seulement on voit ses peintures, mais en plus on est dans sa maison. Cette maison remplie de mille choses : d’accident de bus, de fausse-couche, de corset, de pied droit amputé, de gangrène, d’histoire des arts. Cette maison est gorgée de sentiments et être à l’intérieur vous fait frémir d’émotions. Je pense fort à ma sœur à ce moment là.

 

 

Les différentes pièces

La femme du célèbre peintre mexicain Diego Rivera est une passionnée de l’art mexicain. Mais ce qu’elle aime faire, par faute d’autres possibilités, ce sont les autoportraits. Coincée dans son lit à cause d’un terrible accident, un miroir est installé au-dessus de son lit pour qu’elle puisse se dessiner.

 

 

 

 

On passe de pièce en pièce en ayant l’impression de voir une partie de la vie de cette grande artiste. Là encore, je pense à ma sœur, et j’aimerais qu’elle soit avec moi. Ce lieu est beau mais rempli de douleur, de vécu.. Quand on pense que Trotsky a aussi dormi là, on réalise qu’on ne visite pas juste un musée.

Frida

Cette femme est forte. Elle assume sa bisexualité, elle est communiste, elle est féminine, elle boit de la tequila, fume des cigarettes, et il y a chez elle quelques choses de fascinant. Bien sûr, ma sœur vous l’expliquerait mieux car elle a dévoré plus d’une fois son journal intime !

Son grave accident lui a gâché la vie. Elle a vécu avec des douleurs affreuses, tout le long de sa colonne vertébrale et tout le long de sa vie. Et pourtant, c’est une grande dame, sûre de ses idées et avec un talent magique.

 

 

 

 

 

La vie est belle

Cette maison bleue est pleine de sentiments. Si vous allez à Mexico, ça vaut vraiment le détour. C’est une belle maison, avec de jolies plantes, on imagine les singes ayant vécu là avant. Si on a regardé le film avec Salma Hayek, on l’imagine vraiment dans cette maison. On vit même ces moments difficiles en voyant le fauteuil roulant, le masque mortuaire, ces nombreux corsets et ces costumes traditionnels.

Elle portait de grandes jupes noires pour cacher ses jambes, et mettait des hauts de couleurs pour attirer l’œil. Elle a vécu en fauteuil roulant, marchait avec une canne, vécût allongée, et pourtant elle n’a jamais baissé les bras. C’est un exemple, tant de talent, de motivation et d’amour : VIVA LA VIDA.

 

 

 

 

Merci à ma sœur d’amour. Je lui avais fait la promesse d’y aller. C’est fait. Et c’était pour toi.

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu