Couture et lifestyle à travers le monde

Un désert au Perou

Ica

Après Paracas et une heure de bus, nous voilà chaudement arrivés à Ica. La ville n’a pas un grand intérêt à mon avis, mais ce n’est pas grave. On avait du travail alors on était dans une super auberge de jeunesse. On a travaillé, resté dans notre auberge et puis nous sommes allés visiter Huacachina.

Huacachina

On est obligé de prendre un tour si on veut visiter le désert et Huacachina. Nous voilà partis pour visiter Huacachina. C’est un tout petit village. Un mirage au milieu du désert. C’est vraiment beau. C’est limite irréel. Maintenant l’eau n’est plus naturelle. Ce village vit grâce au tourisme. C’est une pure merveille. C’est hallucinant d’être là, entourés par des dunes.

Les dunes

C’est parti pour plus de 2 heures de visite des dunes au milieu du désert. On monte dans un buggy. Mais celui-là est pour 10 personnes. C’est un gros buggy. On s’attache bien et c’est parti. Ça va à toute allure, c’est les montagnes russes dans les dunes du désert. Il y en a quelques-unes qui crient. On s’était assis tout devant. Alors je regardais tout le paysage qui nous entourait. C’était dingue, j’avais le sourire aux lèvres. Il ne s’en allait pas. C’était génial ! On s’arrête pour admirer le sable qui nous entoure à perte de vue. Cette vue est incroyable. Il y a mille couleurs. Je ne réalise pas vraiment où je suis. Ce qui est sûr, c’est que j’adore ça.

Le snowboard

C’est l’activité qui fait partie de la visite. On a des planches de snowboard, et on descend les dunes allongés sur nos planches. Pour tout vous avouer, je n’étais pas du tout emballée. Finalement, je me suis laissée tenter. Première descente, je n’avais pas tout à fait compris comment freiner, je me suis lancée à toute vitesse dans cette descente tel un pingouin.

Encore une fois, j’ai mangé du sable en criant, et je suis allée très très loin vu que je n’avais pas freiné. Mais c’était drôle. La deuxième descente était une deux-en-un. Une première descente, un mini plat, et une deuxième descente. Ça va vraiment vite et l’effet deux descentes est une sensation particulière. C’est amusant.

C’est vraiment quelque chose de drôle. J’ai adoré. On a fini le tour avec un coucher de soleil sur la plus haute dune du désert. On a vue sur la ville et sur toutes les dunes du désert. Et c’est un coucher de soleil que je n’oublierai jamais. En fait, je me rends compte de la chance que j’ai de découvrir tout ça. Bien sûr, mes amis et ma famille me manquent énormément. Et dans ce genre de situation, je me dis, que ce sont des choses que je ne vivrai sans doute qu’une fois dans ma vie. Ce qui est toujours frustrant aussi, c’est qu’on a beau prendre des photos, ça ne rend jamais comme la réalité. C’est tellement plus beau en vrai.

Laisser un commentaire

Fermer le menu