Couture et lifestyle à travers le monde

Village de Zinacantan

Le village des tisseuses

Après Tulum et Palenque où les ruines sont magnifiques. A côté de San Cristobal de las casas, il y avait un village qui me tenait particulièrement à cœur dans le Chiapas, le village des tisseuses. En réalité, il y en a deux : Zinacantan et San Juan Chamula.

Je me renseigne sur internet et m’aperçois que Zinacantan a une église remarquable. C’est parti pour la visite du site. On prend un collectivo (petit van) et c’est parti. A la sortie du collectivo, je n’avais qu’un pied à terre qu’une femme est venue m’aborder. Elle m’assurait que je pouvais visiter son atelier gratuitement. Je ne savais pas si c’était un signe ou juste de l’appât à touristes. Je lui dis donc gentiment que je vais réfléchir, et d’abord aller voir l’église.

L’église

Notre séjour au Mexique m’a fait apprécier ces monuments. Aussi imposants que beaux. Les églises font partie de la culture mexicaine. Malheureusement, celle-ci a vécu un tremblement de terre qui lui a été fatal. Je me retrouve devant ce qui devait être un des plus beaux sites de la ville, bouche baie. On sait que l’Amérique Centrale est menacée par les tremblements de terre, mais voir le résultat est impressionnant.

Les cloches sont alors mises sur la place centrale et sont sonnées toute les heures. Même si elles ne sont plus à l’intérieur. Cela fait partie de l’histoire du Mexique. Et c’est pour ce genre de claque que j’ai voulu faire le tour du monde. Les visites culturelles réservent parfois des surprises.

 

L’atelier

Je retourne donc voir ma petite dame. Elle attend, avec un bébé de 2 mois, mis dans une écharpe et accroché à sa taille. Je lui explique que j’aimerai visiter son atelier. Elle me dit que c’est gratuit. La seule condition : acheter des pièces. Ainsi soit-il, nous y allons. Nous la suivons dans les rues de Zinacantan, loin de la place principale. Elle nous fait descendre des marches faites maison avec des pavés. Et là, nous découvrons un atelier en plein air. Des pièces sont étendues sur des fils pour les présenter. Une femmes en train de tisser. D’autres sont en train de coudre assises par terre.

C’est un collectif de 14 femmes, qui ont chacune une spécialité. Il y en a qui brodent, qui cousent, qui tissent.. Bref 14 femmes aux mains d’or qui nous ouvrent leur atelier, si on peut l’appeler ainsi ! C’est pour ça que je voulais aller au Mexique. Pour voir ces mujeres, qui font tout pour s’en sortir grâce à leur art. Ces ateliers là font partie des merveilles du monde pour moi. On sent l’inspiration du monde maya. J’ai les yeux encore plus écarquillés que lors d’une visite d’un site archéologique.

 

 

Le tourisme

Je sais que cette mexicaine vient aborder tous les touristes arrivant dans son village. Mais nous étions 7 et elle m’a abordée. Bien sûr, elles font ça pour gagner leur vie et je les comprend. Mais on a pu essayer, filmer, photographier, sans pour autant tout acheter. Deux écharpes, j’en ai acheté une et mon amie Stéphanie une autre. Parce que cela nous faisait plaisir. Ces pièces sont tissées à la main et vraiment belles. Et puis, on a eu l’impression de les aider à notre petite hauteur. Je ne sais pas si c’est du tourisme responsable, mais nous avons apprécié le moment.

C’était la première fois que je voyais une femme tisser. J’essaie de comprendre. C’est difficile. C’est assez magique à voir. Un beau voyage pour moi, c’est ça. Je ne sais pas si ce genre d’atelier peut faire partie des sites incontournables, mais pour moi, si. Je suis heureuse de l’avoir fait. C’était une vraie belle journée, avec encore une fois, de beaux échanges.

Cet article a 1 commentaire

  1. Effectivement très mystérieux, magique quand on regarde ces images!

Laisser un commentaire

Fermer le menu