Tuto pochette

La pochette est l’élément indispensable dans votre sac, dans votre valise, ou tout simplement dans votre vie. Elle vous accompagne partout. Elle est votre partenaire préférée. Elle préserve votre portable et porte monnaie du sable lorsque vous allez à la plage, elle vous permet de « ranger » votre sac au quotidien. C’est bien plus qu’un accessoire, c’est un allié de taille !

Quand vous découvrez le DIY, la pochette ou la trousse (ça, c’est un peu comme la chocolatine et le pain au chocolat, c’est un grand débat) est un indispensable ! Mais ne vous inquiétez pas, tata Simone a pensé à vous, c’est pour cela que ce tutoriel est fait, pensé et écrit pour vous.

Ici, c’est une pochette zippée pour prendre soin de tout ce que vous avez envie de mettre dedans !

Chaque pochette a sa place

Le problème quand on aime les pochettes, c’est qu’en avoir une devient vite compliqué. On aime toutes les pochettes :

• La pochette de maquillage.

• La pochette de rangement.

• La pochette trousse de toilette.

• La pochette des clefs.

• La pochette de votre portable.

• La pochette de la pilule.

• La pochette pour le savon.

• La pochette fourre-tout.

• La pochette objets précieux.

• La pochette trousse à crayons.

En bref, on a tou(te)s une bonne raison d’en avoir mille (minimum), alors autant apprendre à la faire !

La coupe

C’est vous qui déterminez la taille de votre pochette, vous, mais aussi votre fermeture à glissière. Je m’explique : la taille de votre fermeture éclair peut définir la longueur de votre pochette. Même si, il est possible de couper une fermeture, de l’allonger par contre, c’est plus dur. Alors la fermeture définit la longueur maximum de votre pochette. Vous pouvez par contre, décider de la hauteur que vous voulez, selon la taille du tissu que vous avez !


On en profite pour faire de l’upcycling

La pochette ne prend que très peu de place. On en profite donc pour ne pas acheter du tissu exprès. Fouillez un peu et je suis sûre que vous allez trouver du tissu pour votre pochette. Cela peut aussi être une vieille veste en jean ou un jean et on récupère par la même occasion la fermeture du jean. On ne jette plus, on recycle. On coud, tout en pensant et en préservant la planète et vous serez d’autant plus fière de nous.

Pour la pochette, voici la liste des fournitures dont vous aurez besoin :

  • 4 morceaux de tissu de taille identique.
  • Une fermeture.
  • Du fil.
  • Votre machine à coudre.
  • De la bonne volonté.
  • Un peu de concentration.
  • Et beaucoup d’amour.

Le patron à votre guise

J’ai donc coupé la pochette. Je vous donne les dimensions pour vous donner une idée ou si la taille vous plaît, c’est parfait. Mais comme je le dis plus haut, faites un peu selon votre envie, il n’y a pas de patron pré-défini, c’est ça la définition de la couture en fait : suivre ses envies.

Tout est prêt pour commencer.



La fermeture à glissière

C’est THE étape. L’étape qu’on redoute toutes et tous. L’étape qui nous fait rougir, frémir ou avoir peur. Je sais, je suis passée par là. Mais pas d’inquiétude. On va y aller ensemble, petit à petit, main dans la main et vous allez être très fier(e) de vous et vous n’aurez plus jamais peur.


Concentration

En couture, vous le savez (ou vous le découvrez) le réflexe à avoir est de faire (presque) toujours : endroit contre endroit. C’est notre mot d’ordre, notre leitmotiv !

Dans ce cas, on estime que l’endroit de la fermeture est le côté où nous voyons les dents et le curseur de celle-ci. Jusque-là vous allez me dire : logique.

Alors on place l’endroit de notre doublure bord à bord avec l’envers de notre fermeture.

Puis, on vient placer (attention, c’est là que ça se corse) endroit contre endroit notre tissu d’extérieur contre notre fermeture.

C’est là qu’en fait, on s’aperçoit que notre fermeture a disparu, c’est normal. On prend notre fermeture en sandwich !

On vient coudre ensuite à 5 mm du bord.

Astuce couture : vérifiez l’épaisseur de votre pied presseur, mais normalement, il fait 5 mm !






Repasser

Vous le savez, je ne cesse de le répéter au grand désespoir de plusieurs d’entre vous, en couture, notre meilleure amie, c’est la presse !

Le repassage est crucial.

On va donc repasser de façon à ce que notre tissu vienne se coller aux dents de notre fermeture à glissière. La particularité très importante ici, c’est que l’on va laisser notre doublure vers l’intérieur et notre tissu extérieur vers l’extérieur.

Si on repasse bien, c’est la moitié du travail qui est fait.



Surpiquez

On pourrait laisser notre pochette comme ça. Seulement, je préfère vous montrer une pochette qui dure dans le temps, quelque chose de solide.

C’est pour cela qu’on va faire une surpiqûre !

Souriez, je sais que vous adorez ça !

On vient surpiquer, pied presseur collé à notre fermeture (à peu-près donc à 5mm du bord).

Astuce couture : quand on surpique et qu’on arrive proche du curseur de notre fermeture, on plante son aiguille, on lève le pied, et on fait glisser son curseur de façon à ce qu’il ne nous gêne pas et donc qu’il ne détourne pas notre Couture.



L’autre côté

Toutes les opérations faites d’un côté, on fait exactement la même chose de l’autre côté. C’est parti !

Croyez-en-vous et 50 % de votre pochette sera réalisée !








L’assemblage

Bien, vous avez survécu et vous êtes arrivé(e)s à cette étape. Je dois vous dire, c’est déjà très bien !

Maintenant, nous allons placer endroit contre endroit notre tissu extérieur et endroit contre endroit notre doublure.

Astuce importante : ne pas oublier d’ouvrir la fermeture. Comme nous allons tout assembler puis retourner, si la fermeture est fermée, retourner sera plus compliqué !

Couper le surplus

Lorsqu’on positionne notre pochette comme si elle était finie, on s’aperçoit qu’il y a un décalage entre la doublure et le tissu extérieur. En effet, la doublure est plus grande. C’est parce que nous avons surpiqué à l’intérieur, en bref, c’est normal. Pas de panique, on découpe ce qui dépasse et en avant pour la suite !

Épinglage

L’épinglage à cette étape est très important. Comme le repassage tout à l’heure, c’est 50 % du boulot fait. Donc on épingle bien bord à bord les bouts de notre fermeture, on ouvre notre fermeture. On épingle bien bord à bord tous nos tissus.




Assemblage

Une fois tout épinglé, on va commencer à coudre en bas de la doublure, on fait ensuite tout le tour de notre pochette et on s’arrête entre 5 cm et 8 cm avant notre départ. On laisse donc un trou en bas de la doublure, ben oui, il faut bien retourner tout ça !

Astuce couture : à chaque angle, on plante l’aiguille, on lève le pied presseur et on fait pivoter son tissu. Si tu veux une démo, il y a une vidéo sur le tuto housse de coussin !




On coupe les angles

Maintenant, nous allons dégarnir les angles, on coupe le surplus pour pouvoir mieux les retourner.

On coupe aussi le surplus au niveau des bouts de fermeture pour une propreté plus nette aussi.



On retourne

Ça y est, c’est presque fini, promis.

Alors maintenant, on retourne, et n’ayez pas peur hein ! Si ça doit craquer, autant que ça craque à ce moment-là !

On retourne et la pochette prend peu à peu sa forme. On s’aide d’un stylo pour enfoncer les angles, on n’hésite pas à faire ressortir les angles de la fermeture aussi.


On ferme !

Maintenant, on se retrouve avec un trou au fond de notre pochette, il m’est arrivé d’oublier de le refermer, je n’avais pas l’air bête ! Je pensais que c’était une pochette mystère, car tout disparaissait à l’intérieur.

Donc, nous n’allons pas faire la même erreur, on va fermer le trou. Deux options s’offrent à nous :

  • Point à la main.
  • Surpiqûre à la machine.

Cette fois, on prend l’option, surpiqûre nervure en machine ! Par contre, si vous préférez l’autre option, vous avez une vidéo sur le tuto chouchou !

Pour les tissus, il est conseillé de choisir du coton, en effet, une pochette zippée en lycra va être d’abord très dure réalisée, mais aussi que très peu pratique. Vos chutes de toile peuvent aussi très bien faire l’affaire.





Les accessoires indispensables

Parce qu’un accessoire est tout aussi important que toutes les autres réalisations dans le DIY, vous pouvez retrouver les différents tutoriels sur mon blog pour ne pas gâcher du tissu et coudre toutes vos envies :

Et en exclusivité, le tuto pour vous coudre la robe de l’été : la robe des jolis détails de Margaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

MENU

Plan du Site | Mentions légales