Tuto sac Léoncette – Pas à pas

Le sac est l’élément clé dans un vestiaire féminin. C’est l’accessoire indispensable pour finaliser une tenue. Nos sacs sont nos accessoires chouchous depuis des décennies, c’est pour cela que des dizaines de modèles existent :

  • Le sac en cuir.
  • Le sac de plage.
  • Le tote bag.
  • Le sac a poche.
  • Le sac à vrac.
  • Le sac cabas (dont j’ai déjà fait un tuto).
  • La pochette.
  • Le fourre-tout.
  • La trousse-sac.
  • Le petit sac.

Bref, il y en a pour tous les goûts, tous les styles et toutes les femmes.

Le sac Léoncette

Je l’ai appelé Léoncette parce que j’adore ce prénom. Il me fait penser à nos grands-mères, la connotation « ette » à la fin, est adorable, un tantinet drôle, et surtout, ça donne envie de faire des câlins. En ce temps, on les câlins sont interdits, je me réconforte avec des prénoms !

Le sac Léoncette ou sac à poche

Le sac Léoncette à une particularité, c’est un sac de petit taille qui est composé de trois poches :

  • Une grande proche pour la profondeur du sac.
  • Deux poches à fermeture (une devant, un dos).

C’est un petit sac qui se porte en bandoulière ou sur l’épaule. Il est composé de trois poches donc à 3 fermetures à glissière.

Je vous vois venir, vous avez déjà envie de partir en courant, mais je vous assure restez !

La pochette avant tout

Pour faire le sac Léoncette, il faut déjà avoir fait une pochette pour comprendre le mécanisme couture à adopter pour réaliser ce sac. Si vous n’avez jamais fait de pochette, ce sera un sacré défi, si vous voulez d’abord faire une pochette, je vous mets le lien de mon tuto pour que vous puissiez le faire, étape par étape : tuto pochette.

Tuto sac Léoncette – c’est parti

Pour ce sac il va nous falloir :

  • Un tissu (70 cm/75 cm minimum).
  • Une doublure (60 cm/50 cm minimum).
  • 3 fermetures à glissière de 30 cm.
  • 2 anneaux pour passer les anses.
  • Une boucle de serrage (si vous voulez que la bandoulière soit réglable).
  • Du fil.
  • Une machine à coudre.
  • 1 pression à coudre.
  • 1 m (minimum) d’anse.
  • Des ciseaux.
  • Une craie ou stylo pour tissus.
  • Un réglé de 20 cm et un de 50 cm.
  • De la bonne humeur.
  • De la musique si vous aimez ça.
  • Et de la concentration.

Allez hop, c’est parti, première étape : La coupe

Après avoir lavé et repassé vos tissus, vous pouvez maintenant les coudre.

Voilà les photos pour vous indiquer comment couper vos tissus.

Pas de patron pdf, c’est à vous de prendre vos petits outils et tracer vos propres patrons. Si vous préférez avoir un patron papier, vous pouvez d’abord le faire sur papier et ensuite épinglez le papier sur vos tissus pour mieux découper les rectangles de votre projet.

Une fois vos tissus coupés, enfilez votre machine à coudre !

La couture

Nous passons maintenant aux choses sérieuses (bien que la coupe soit sérieuse aussi !).

  • Prenez votre fermeture à glissière et disposez la sur votre tissu, endroit contre endroit.
  • Venez ensuite plaquer votre doublure contre l’envers de votre fermeture.
  • Épinglez vos trois tissus.

Astuce : la fermeture à glissière est prise en sandwich, il est donc tout à fait normal que vous ne la voyiez plus, pas d’inquiétude !

Vous pouvez maintenant coudre à 0,5 cm.

La fermeture

Une fois cette couture effectuée, allumez votre fer à repasser. Repassez votre tissu de façon à ce qu’il soit plaqué contre la fermeture à glissière, la doublure elle, doit être mise de l’autre côté.

Surpiquez à 0,5 cm du bord de votre fermeture (le pied presseur est plaqué contre les dents de votre fermeture, cela vous aidera à coudre droit).

Question couture : on place la doublure à l’opposé du tissu pour que la surpiqûre soit  : 1 invisible – 2 aussi présente sur la doublure.

L’autre côté

Vous allez faire exactement la même opération de l’autre côté de la fermeture.

N’ayez pas peur, cela va bien se passer, un bon épinglage, de la confiance en vous et le tour est joué. Pour l’instant, c’est semblable à une pochette !

La doublure

Votre première fermeture est mise, vous allez donc fermer les côtés et le bas de votre doublure. Les poches présentes sur le devant et le dos sont des poches plates, elles n’ont pas de fond. Vous pouvez donc d’ores et déjà coudre à 1 cm les 3 côtés de votre doublure, ce sera une bonne chose de faite.

Astuce : n’oubliez pas, quand vous cousez un angle, arrivez à 1 cm avant le bord, plantez votre aiguille, levez votre pied presseur, faites pivoter votre tissu, baissez votre pied presseur et redémarrer : l’angle sera parfait !

Le dos

Admettons que nous avons effectué ci-dessus le devant, il faut donc faire exactement tout ça pour l’autre côté du sac qui sera identique. Mais maintenant, c’est du gâteau pour vous, vous l’avez déjà fait une fois, alors pourquoi pas deux ?

Les tirettes

Les tirettes sont les petits bouts de tissus qui dépassent du sac pour faire tenir la boucle qui elle-même fait tenir la anse. Chacun à un rôle à jouer dans cette histoire !

  • Prenez donc vos deux tirettes de 6 cm / 7 cm.
  • Repliez de manière à avoir 3 cm / 3 cm.
  • Coulissez votre pièce : coudre le haut puis le côté à 0,5 cm du bord et laissez l’ouverture en bas.
  • Retournez ensuite vos tirettes, repassez-les bien et aimez-les (enfin, ça, c’est facultatif).

 Coudre les tirettes au sac

Votre repère est la fermeture, vos tirettes vont être cousues 5 cm au-dessus de votre fermeture.

Elles seront donc repliées sur elles-mêmes vers l’intérieur du sac, endroit contre endroit.

N’oubliez pas d’insérer votre boucle avant de coudre votre tirette !

Cousez à 0,5 cm du bord, et n’hésitez pas avec les points d’arrêts, une tirette, ça doit tenir !

La pression (facultatif)

Je vous propose maintenant de coudre une pression, car j’aime bien que mon sac puisse véritablement se fermer. Cela dit, si vous n’êtes pas très pression et que vous aimez que votre sac ait plus de liberté, c’est possible aussi, il vous suffit de sauter cette étape !

J’ai choisi une pression à coudre à la main, parce que j’adore la couture à la main, mais si vous en avez à clip, cela vous fera gagner du temps et le résultat sera sensiblement le même.

On place la pression sous la fermeture à glissière, à 5,5 cm au-dessous d’elle et au milieu du sac à 15 cm à peut-près.

Placez la deuxième tout en haut de votre sac, au milieu aussi, mais cette fois à 3,5 cm en dessous du bord de votre sac.

À vos aiguilles ou à vos pinces, c’est parti !

Si vous voulez ajuster la hauteur ou les déplacer pour en coudre plusieurs, c’est possible aussi, ce ne sont pas des obligations mais des indications !

La construction du sac

Nous avons un devant complet, un dos complet, nos tirettes mises et notre plus grande doublure coupée en deux exemplaires.

Nous allons maintenant former comme une grande pochette, je m’explique : nous allons coudre une fermeture à glissière en haut de notre sac, de la même manière que nous avons cousu les deux autres.

La dernière fermeture

Assemblez donc endroit contre endroit la fermeture et votre tissu, votre doublure viendra donc endroit contre l’envers de votre fermeture.

Cousez à 0,5 cm du bord.

Surpiquez (facultatif)

Surpiquez, non pas le tissu cette fois, mais la doublure uniquement, à 0,1 cm du bord de notre doublure. Cela s’appelle une couture nervure et c’est une jolie finition pour l’intérieur de notre sac.

Cela dit, vous n’êtes pas obligé de la faire, moi-même, je l’ai fait uniquement pour vous la montrer. Elle va ajouter une propreté intérieure, mais la couture nervure est une couture un peu complexe qui demande de l’assurance, peut être sera-t-elle présente sur votre deuxième sac ?

 

Assemblez les 4 côtés

  • Épinglez maintenant les quatre côtés : côté gauche, côté droit et bas de votre sac tissus, bas de votre sac doublure pour avoir de jolis raccords.
  • Vous allez coudre à 1 cm ces 4 côtés.
  • Laissez une ouverture en bas de la doublure de façon à pouvoir retourner ensuite votre sac.

ATTENTION : n’oubliez pas d’ouvrir votre fermeture avant d’épingler et de coudre, si non, au moment de la retourner, la surprise va être totale.

Formez les angles

Tous vos côtés sont cousus, vous pouvez maintenant former vos angles qui formeront à leur tour le fond de notre sac.

Former les 2 angles du tissu et 2 angles de la doublure.

Cousez à 0,5 cm du bord.

Retournez

C’est le moment de vérité, le moment où vous allez savoir si vous avez cousu un sac ou une serpillière (ok j’exagère !).

Par l’ouverture de votre doublure, retournez votre sac, allez-y franchement, si ça doit craquer, autant que ça craque à ce moment-là, non ?

C’est ça aussi la magie du DIY, voir son œuvre apparaître après de dures souffrances et cogitations extrêmes de notre cerveau ! Encore une fois, j’exagère, mais quand même, j’adore l’étape de retourner et voir le résultat, pas vous ?

Une fois vos angles bien sortis, vos fermetures bien alignées, déjà, vous pouvez être fière de vous, et deuxième point : il reste une étape, allez promis après c’est fini.

L’anse

Enfilez votre anse dans vos anneaux d’un côté et de l’autre.

Faites un ourlet des deux côtés. N’hésitez pas à faire un grand ourlet pour surpiquer un rectangle, l’anse aura une meilleure résistance grâce à cet ourlet.

Si vous avez une boucle de serrage, passez d’abord votre anse dans la boucle de serrage, puis faites un ourlet après la boucle de serrage, de l’autre côté, faite un ourlet juste après votre anneau.

L’anse avec boucle de serrage

La surpiqûre bonus (facultatif)

Je sais, dans ce tutoriel, j’ai décidé de mettre plusieurs étapes facultatives, mais c’est pour arriver à parler au plus de monde possible, que chacun puisse se retrouver dans ce tuto.

La surpiqûre facultative est une surpiqûre nervure (encooooore?) qui peut aussi être une surpiqûre à 0,5 cm du bord si vous êtes plus à l’aise comme ça.

Elle se trouve tout en haut du sac, pour permettre de faire un petit retour et pour que la fermeture ne soit pas visible. Mais là aussi, c’est vous qui choisissez, après tout, c’est votre œuvre, vous faites comme vous voulez. Je suis juste là pour vous indiquer des directions, ensuite, c’est vous qui décidez !

Le sac est fini

Vous êtes enfin arrivé à la fin de votre tuto, votre sac est donc bel et bien fini. Vous vous êtes battu avec les coutures, vous vous êtes accroché pour coudre tous les éléments, maintenant, le résultat est là et votre sac est fini. Félicitations !

Tous les tutos présents dans mon blog sont des tutos photos, je ne suis pas encore équipée (cela ne saurait tarder) pour faire des tutos vidéo et quand ce sera le cas, je continuerai aussi les tutos photos, car j’aime voir les étapes bien détaillées. Moi-même, je suis des tutos, et j’ai un petit faible pour ceux en photos. Il en faut pour tous les goûts !

J’espère que votre sac vous plaira et que allez aimer autant que moi le réaliser !

Les autres tutoriels sont toujours disponibles, pour répondre à toutes vos idées :

N’hésitez pas à partager vos sacs sur instagram avec le #sacleoncette et taguez-moi : @en_couture_simone.

Dites moi, quel tuto aimeriez-vous trouver dans mon blog ?

Dites moi tout et promis, j’essaierai d’en réaliser le plus possible !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

MENU

Plan du Site | Mentions légales